Communiqué de presse – Gaz de schiste : La Lorraine doit être au rendez-vous

Publié le par NCO

Le 5 novembre dernier, Louis GALLOIS a rendu son rapport sur le soutien à la compétitivité de l’industrie française. Au chapitre « Le coût de l’énergie : un atout à préserver », le rapport plaide pour la poursuite des recherches sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste, en prenant notamment appui sur les avantages que représente le gaz naturel en ces temps de transition énergétique.

 

Mais aussitôt dévoilée, la proposition 5 du rapport a été sacrifiée sur l’autel d’une fragile cohabitation gouvernementale …


Nous pensons que le refus pur et simple de mener des recherches sur des techniques innovantes d'extraction n'est pas une bonne nouvelle pour notre pays, et encore moins pour notre région qui doit actionner tous les leviers nécessaires à sa reconversion industrielle.

 

Des études récentes ont démontré que le sous-sol de la Lorraine contenait des quantités non négligeables de gaz de schiste réparties dans un espace compris de l'ouest à l'est entre Bar-le-Duc (Meuse) et Forbach (Moselle), et du nord au sud entre Metz (Moselle) et Nancy (Meurthe-et-Moselle).

 

Si les techniques actuelles d'extraction par fracturation hydraulique ne sont pas exemptes de risques, pour la santé comme pour l'environnement, pourquoi s’obstiner à refuser la recherche de techniques nouvelles ? Il est crucial d'encourager la recherche dans ce secteur afin de créer les nouvelles technologies d'extraction qui permettront, demain, de renforcer notre indépendance énergétique.

 

A l’instar de ce qui a été fait à Bure, dans le cadre des recherches sur le stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde, nous pensons que la Moselle-Est, territoire en grande difficulté économique et sociale, pourrait accueillir un centre de recherche expérimental sur les techniques d’extraction des gaz de schiste.

 

Alors que nos voisins Allemands viennent de décider d’engager un débat sur cette question, la Lorraine ne peut indéfiniment regarder passer les trains, et il nous semblerait opportun de voir ce sujet inscrit à un « agenda Sarro-Lorrain » que nous appelons de nos vœux.

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article