Communiqué de presse - Municipales 2014 à Metz

Publié le par NCO

L'Union de la Droite et du Centre pour les élections municipales à Metz, que j'appelle de mes voeux depuis plus d'un an, est aujourd'hui bassement mise à mal par des manoeuvres politiciennes ourdies dans l'ombre par Jean-Louis Masson.

 

La Presse quotidienne, en faisant état d'un récent communiqué de Monsieur Masson vient de confirmer cet état de fait. Monsieur Masson, qui, ce faisant, avoue être à la manoeuvre à Metz, voudrait donc construire une liste d'union de la Droite et du Centre à lui seul, faisant fi de la représentativité et de la légitimité de celles et ceux qui incarnent le Centre à Metz : Nathalie Griesbeck, Emmanuel Lebeau ou moi-même.

 

Cette construction branlante d'une liste "dite d'union" commence par un parachutage opportuniste d'adhérents UDI de la dernière heure et quelques prises de positions individuelles où l'étiquette UDI est utilisée contre l'avis des instances départementales et nationales, dans la seule volonté de créer une mascarade d'union.

 

Présidente du Nouveau Centre Moselle et Vice-Présidente de l'UDI, je me suis engagée pleinement et activement dans la mise en place de nos instances locales et nationales.

 

Je me suis engagée auprès des adhérents à respecter leurs idées et auprès des instances à respecter leurs choix.

 

L'UDI m'a confié la responsabilité de porter les idées et le message de notre mouvement pour les élections municipales à Metz, loin du dogmatisme socialiste et du populisme des extrêmes.

 

Quant à l’unique argument avancé par M. Masson qui consiste à se référer à mon score dans une élection passée, pour dénier aujourd’hui aux représentants du Centre une place équitable et juste sur la future liste d’union, ceci est parfaitement fallacieux. D’évidence, l’on ne peut pas comparer un scrutin législatif passé à un scrutin municipal à venir, comme l’on ne peut pas considérer que la situation d’alors n’a pas changé. Chacun voudra bien admettre que tant le contexte politique - tous partis confondus - que l’environnement socio-économique, local et national, ont très largement évolué, modifiant en profondeur la donne politique pour 2014.

 

C’est pourquoi, avec Nathalie Griesbeck et Emmanuel Lebeau, nous avons souhaité engager un dialogue avec l'UMP en proposant, en toute équité et transparence,une représentation équilibrée des partis politiques et de la société civile, afin de travailler à l'avenir de Metz et des messins de manière constructive et dans le respect de nos sensibilités.

 

Force est de constater que le dialogue entre des partis qui doivent s'unir pour gagner est aujourd'hui dégradé et pour ma part, je le regrette amèrement,

 

Au nom de l'UDI que je représente, je souhaite mettre en garde ceux qui tenteraient une OPA sur le Centre et la Droite républicaine à Metz, car c'est une fatale machine à perdre qui serait alors mise en oeuvre.

 

Nous demandons instamment à ceux qui appartiennent à la Droite républicaine : transparence dans la discussion, respect des partenaires, rejet de toute arrière pensée politicienne, en refusant de céder à la tentation d'hégémonie avouée par Monsieur Masson. Il en va de la crédibilité de la Droite auprès des électeurs ; Il en va de notre légitimité à les représenter lors du scrutin municipal.

 

Une fois encore, et de manière solennelle, j'en appelle à une liste d'union pour les messins, autour d'un projet partagé nourri de nos sensibilités.

 

Nathalie Colin Oesterlé

Conseillère Municipale à Metz

Conseillère Régionale

Vice Présidente de l'UDI Moselle

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article