Communiqué de presse - Palais des congrès de Metz

Publié le par NCO

Le Président du Conseil Général de la Moselle, Patrick Weiten, vient d'annoncer son retrait du financement du projet de palais des congrès à Metz. Une décision sage dans la conjoncture économique de notre pays et compte tenu de l'état des finances locales.


Depuis plus de 18 mois, nous dénonçons le manque de lucidité de Dominique Gros, initiateur de cet équipement, et son amateurisme dans la gestion de ce dossier.


Depuis 18 mois, nous contestons la pertinence d'une soi-disant étude de marchés datant de 2007, jamais réactualisée, et dont nous n'avons jamais pu obtenir communication, malgré nos multiples demandes.


Depuis 18 mois, nous nous interrogeons sur la nécessité d'une telle réalisation, à une époque où les congrès ne sont plus aussi à la mode dans les entreprises qu'il y a encore quelques années, et l'on comprend bien pourquoi.


Depuis 18 mois, nous contestons le dimensionnement de cet équipement ...1200 places, c'est Toulouse, Biarritz, Marseille, Annecy, et tout à côté de nous Strasbourg.


Quelle cohérence y a-t-il à construire à Metz un nouveau palais des congrès alors que nous avons également Luxembourg et Nancy qui en sont pourvus ?


La fameuse étude de marchés se basait sur 36 congrès par an. Or, lorsque l'on sait que les congrès n'ont lieu ni en décembre-janvier, ni en juillet-août, cela fait 36 congrès sur 8 mois, soit plus de 4 congrès par mois pour rentabiliser cet équipement.


Le coût enfin, 72 millions d'euros, soit 4.500 € le m2, financés à hauteur de 30 millions d'€ par la ville de Metz, 10 millions par Metz Métropole et 10 millions par le Conseil Général.


Le Président du Conseil Général vient de prendre une décision sage eu égard aux réelles incertitudes planant sur cet équipement. Le maire de Metz doit faire preuve désormais de davantage de clairvoyance. Il doit abandonner un projet qui est bien loin de faire l'unanimité et qui, ce soir, a bien du plomb dans l'aile.

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article