Conseil municipal de Metz du 28/03/13 - Metz Métropole Développement

Publié le par NCO

Monsieur le Maire, ce point est essentiel car il nous permet d’aborder la problématique du commerce messin et les difficultés auxquelles les commerçants sont aujourd’hui confrontés dans bon nombre de quartiers …

 

En 2011, vous nous parliez de renforcer l’attractivité de notre ville par le développement de commerces de proximité, en centre ville notamment. On en a vu fleurir quelques uns, mais bon…rien de transcendant.

 

En 2012, c’était au tour des commerces haut de gamme… On a vu, ils envahissent nos rues.

 

Et cette année, alors là c’est la nébuleuse… Ce qui est bien avec Thierry Jean, c’est que ça change tout le temps ... Vous allez d’analyses en digressions et le résultat c’est que rien ne se passe. Rien ! Ou du moins si, ce qui se passe c’est l’augmentation du nombre de cellules vacantes, la fuite des commerçants vers les zones.

 

Quand verrons-nous cette étude stratégique de développement économique de notre agglomération que vous nous avez promise il y a maintenant 5 ans ?

 

Vous bénéficiez de subventions publiques d’un montant exorbitant et vous ne faites rien, sinon de la com. Mais les commerçants qui vous sollicitent, ceux qui vous demandent d’agir parce que leurs commerces sont en péril, ceux-là vous ne vous en occupez pas.

 

Je ne cesse de dire depuis quatre ans que la multitude de travaux de toutes sortes, non coordonnés, les difficultés d’accès, de stationnement et le prix rédhibitoire des parkings en journée, voilà les vrais freins à l’attractivité. Les commerçants ne se sentent ni écoutés, ni soutenus.

 

Plusieurs exemples :

 

La zone commerciale Mezzanine qui est en réelle souffrance …Vous avez été sollicité à maintes reprises par ces commerçants sur la signalétique…. On a droit à un beau pilonne à l’entrée de la zone qui a coûté la modique somme de 25.000€ alors que nulle part ailleurs cette Zone n’est indiquée, ni même sur les axes principaux, comme les commerçants le demandent depuis plus de 3 ans. Un document établi en 2010 par la fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé avait déjà en 2010 alerté sur les difficultés de cette zone liée principalement à un manque de visibilité et d’accessibilité. Qu’avez-vous mis en œuvre pour aider ces commerçants ?

 

Ils vous ont en outre demandé des mesures provisoires, notamment fiscales, et vous n’avez même pas daigné y répondre. Certes ils ne font pas partie de la Zone Franche Urbaine, mais ils en sont tout à fait limitrophes et surtout ont créé de nombreux emplois pour les jeunes de Borny. Alors qu’attendez-vous ?

 

Vous multipliez les zones en périphérie mais pendant ce temps vous ne vous occupez pas de l’existant. Ni du commerce en centre ville qui est dans un état catastrophique. Je suis allée samedi matin dans le quartier Outre Seille, c’est une catastrophe…Cellules vides après cellules vides, et ça fait un moment que cela dure.

 

L’hyper centre prend le même chemin.

 

Quartier de la gare, vous continuez à vous acharner sur les automobilistes qui stationnent dans des rue inutilisées et vous demandez aux commerçants de dire à leurs clients d’aller se garer au parking de la gare….Et bien je vous incite vivement à aller vous garer et traverser la place Charles de Gaulle le soir….Un vrai parcours du combattant.

 

Connaissez-vous le mot discernement ?

 

Vous mettez tout en œuvre pour rendre cette ville inaccessible et faire fuir la clientèle vers l’extérieur. Et c’est exactement ce qui est entrain de se passer. C’est cela la réalité. C’est celle que j’entends dés que je sors de Metz et que je demande à tous ces gens que je croise s’ils viennent à Metz faire leurs courses…vous seriez étonnés des réponses…

 

Qu’avez-vous changé Monsieur Jean ? Une fois passé le temps de l’illusion, il restera quoi concrètement ? La désertification du centre ville ?

 

Vous manquez crucialement de sens des réalités. Vous manquez crucialement d’écoute, et les commerçants en ont ras le bol de ces beaux discours qui tentent de les endormir sans aucune action concrète qui suive. Je vous l’ai déjà dit, les petits déjeuners qui auraient du amener de nouvelles solutions, c’est de la poudre aux yeux et j’ai envie de vous dire que vous vous faîtes plaisir.

 

Vous éditez de belle brochures mais au-delà, rien. Et franchement votre bilan est catastrophique. Sortez de l’entre soi, et soyez à l’écoute, allez à la rencontre de la population !

 

Et la population voit très bien ce qui est entrain de se produire. Elle voit que notre ville décroche. Quels projets innovants pour redynamiser cette ville ?

 

Vous aussi, d’ici quelques mois, vous aurez un bilan à porter ; Bilan financier, et bilan qualitatif. Vous porterez notamment le départ de grandes enseignes, la multiplication sans précédent des cellules vacantes, la création de zone périphérique sans aucune réflexion d’ensemble….

 

J’ai bien peur que vous ayez cette fois-ci grand mal à convaincre les messins de votre efficience… L’illusionnisme ne dure qu’un temps.

Publié dans Politique locale

Commenter cet article