Conseil Municipal de Metz du 30/01/14 - Petite enfance et Séniors : le bilan négatif de Dominique Gros

Publié le par NCO

Le bilan du CCAS présidé par Dominique Gros pourra se résumer à la rénovation d’un foyer logement, celle là même qui avait été engagée par Madame Genêt et qui a été retardée par votre Vice Présidente Madame Pallez, je veux parler du foyer logement Désiremont.

 

Mais votre bilan c’est aussi l’augmentation du loyer des foyers logements pour les personnes âgées, contre laquelle Madame Léty et moi-même avions voté, alors que dans le même temps vous augmentiez la fiscalité … Madame Pallez nous disait alors qu’il n’y avait pas que des personnes à petits revenus dans ces foyers…. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de personnes aisées, mais je crois surtout que la solidarité doit aussi concerner les classes moyennes, celles qui ne sont pas aidées, qui ne bénéficient d’aucun coup de pouce, et qui sont toujours les grands oubliés des mesures prises de part et d’autre.

 

Votre bilan, c’est également le taux de vacance de certains foyers logements due à l’éloignement du centre ville et des commerces. Aucune initiative dans ce domaine.

 

Vous me parlerez certainement du pass avant’âge, qui est une très bonne chose, mais qui représente 0,3% du budget annuel du CCAS, ou encore des colis de Noel réservés à certains et refusés à d’autres… Quelle belle image d’une ville fédératrice et apaisée … Je pensais naïvement que la gauche avait une autre conception de l'action sociale.

 

Et puis je ne peux passer sous silence la gestion calamiteuse qui a été la vôtre de l’association seniors temps libre (subventionnée à hauteur de 330.000€ par le CCAS) et de l’hôtel de Gournay…500.000€ de déficits, une association exsangue, des foyers logements dans un état pitoyable, avec une vacance invraisemblable.

 

Cette association, présidée par Madame Pallez il y a encore quelques semaines gère aujourd’hui 4 foyers logements (140 logements) et se trouve dans une situation extrêmement alarmante : déficit de 500.000€ (dont près de 100.000€ pour 2012), avec un endettement de 313.000€ à l’égard de LOGI EST. Des travaux urgents et très importants doivent être réalisés tant dans ces foyers logements qu’à l’hôtel de Gournay lui-même. Qu’en est- il aujourd’hui ? Quelles solutions ont été trouvées ?

 

Il eût été nécessaire de réfléchir aux aspirations des seniors, à la conception des foyers logements et leur entretien. On ne peut s’étonner du taux de vacance si les bâtiments sont dans un tel état de dégradations et nous devrons repenser la fonctionnalité de ces logements tant en termes d’espace que de positionnement géographique.

 

Le CCAS, chargé des personnes exclues, de la petite enfance et des personnes âgées ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

 

  • Avant votre arrivée, augmentation de la subvention de la ville au CCAS de 42% en 4 ans entre 2004 et 2008, avec la construction de nouveaux équipements indispensables pour répondre aux besoins des familles….
  • Concernant votre mandature, augmentation de 13% de la subvention de la ville au CCAS. 13% en 6 ans. Vous avez conditionné la construction d’équipements petite enfance tant attendus par les familles au préfinancement de 60 places par des entreprises ou collectivités… lesquelles en réservent plus de 55% à des non messins, c’est le comble !

Et pourtant en 2008, votre programme de candidat aux élections municipales faisait de l’amélioration du quotidien des messins un pilier de l’ensemble de votre action.

 

Très vite pourtant, et inlassablement pendant 5 ans (elle est assez constante je dois dire), Madame Pallez nous disait qu’il n’y avait pas de besoins ou de projets nouveaux… C'est-à-dire qu’au moment même où les effets de la crise frappaient de plein fouet les foyers messins, nous n’avions ni nouveaux besoins, ni nouveaux projets. On se réjouissait même de faire mieux avec moins !!!

 

Le résultat, c’est un bilan bien maigre au bout de 6 ans : pas une nouvelle place de crèche en 6 ans, à part les 8 places de crèche de nuit. Et si je me place à l’horizon 2015, le bilan sera de 11 places de crèche par an pour une ville de 120.000 habitants ! Mais seulement 8 par an pour les messins. Une performance !! Heureusement que le privé s’installe à Metz (je pense à la crèche People and Baby) et vient pallier les carences de la politique de votre adjointe !

 

Quant à la carte famille, qui est une très bonne initiative en soi, son budget annuel est aujourd’hui de 150 000 €, soit 0,7% du budget de cette structure…Et n’est pas utilisé dans son intégralité.

 

Etre inventif, force de proposition, ne pas se limiter au saupoudrage, mettre ses actes en accord avec ses déclarations n’est pas si facile. Jje ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler les propos cinglants qui étaient les vôtres à l’encontre de la politique sociale menée par l’ancienne municipalité "pas assez de moyens déployés, pas assez de projets", et j’en passe….

 

Votre mandature se soldera par l’absence de volontarisme, l’absence de projets et d’idées nouvelles, l’absence d’initiative qui s’est traduite d’années en années dans le budget du CCAS, lequel devrait pourtant constituer la pierre angulaire d’un budget municipal et exprimer l’esprit de solidarité et de cohésion sociale qui donne son sens à l’action municipale.

 

Vous avez sacrifié le domaine social pour privilégier d’autres domaines d’intervention, c’est votre choix, mais c’est au détriment et de la petite enfance, et des personnes âgées.

 

Publié dans Politique locale

Commenter cet article