Conseil municipal du 04 juillet 2013 - Examen du Compte Administratif 2012

Publié le par NCO

Monsieur le Maire,

 

C'est ce soir votre dernière présentation du compte administratif de votre mandat. Et pour tout vous dire, j'ai quelques inquiétudes à l'idée de ce qui nous attend lorsque nous aurons repris cette ville.

 

On fait dire ce que l'on veut aux chiffres. Mais il y a une chose que les français comprennent bien, parce qu'ils y sont confrontés tous les jours, c'est ce que signifient la colonne dépenses et la colonne recettes. Et la gestion du bon père de famille, c'est de ne pas dépenser davantage que ce que l'on a.

 

Que nenni, au diable l'avarice. Vous continuez à dépenser plus que vous n'avez, et c'est toujours plus facile de le faire avec l'argent des autres ...

 

Je vous avais interpelé lors du budget primitif sur l'écart qui est entrain de se creuser, sur cet effet ciseaux que vous aviez dit enrayer avec les 3 augmentations des taux de fiscalité et de la taxe sur l'électricité, on voit bien qu'il n'en est rien. Les dépenses augmentent alors que les recettes diminuent. Vous avez beau augmenter les impôts, créer des taxes supplémentaires, augmenter le stationnement payant dans toute la ville, rien n'y fait.

 

Et en guise d'annonce électoraliste, vous clamez qu’il n’y a pas d’augmentation de la fiscalité, ce qui est faux puisque comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire la revalorisation des bases augmente de fait la fiscalité locale. 10 millions d'impôts supplémentaires en 5 ans ... plus la taxe sur l'électricité, plus les places de parking payant sur voierie qui n'existaient pas et les recettes supplémentaires qu'elles procurent. Et ça ne change rien parce que les dépenses s'envolent.

 

Je vous ai demandé, à plusieurs reprises de diminuer les taux de la ville, pour à tout le moins rester au même niveau de prélèvement, ce que vous avez refusé de faire. Vous préférez, à l'image de vos amis au gouvernement, pressuriser les messins plutôt que faire des économies.

 

Mais enfin où sommes nous ? Dans un monde à part ? Dans une bulle isolée du reste du monde et tellement éloignée de la réalité du quotidien des français ?

 

Vous vous êtes engagé à diminuer les dépenses de fonctionnement. Or elles s'envolent. Le président de la cour des comptes, monsieur Migaud, qui est pourtant votre ami politique, a appelé les collectivités à davantage de raison également en matière d'investissements. Et vous, que faites vous ? Le contraire, arguant de votre bonne gestion !!!

 

Vous dilapidez la cagnotte (il ne restera que 7 millions sur les 60 millions que vous avez reçus en héritage en 2008), les dépenses de personnel qui explosent et qui passent de 47% du budget total sur le CA 2012 à 52% sur le BP 2013 avec une augmentation sur un an de 1,5 M€ (+ 10 millions en 5 ans, + 15% !! Vous aurez du mal à justifier une telle augmentation avec le glissement vieillesse et technicité...), les dépenses de communication (+ 10%, le Figaro vous avait décerné la palme il y a quelques mois, vous qui aimez tant les palmarès, 2ème ville la plus dépensière), une mutualisation de l'informatique qui est une opération blanche pour la ville (aucun gain, on ne doit pas avoir la même notion de la mutualisation), une augmentation des subventions alors qu'on nous avait annoncé une rationalisation des dépenses (EPCC Metz en scènes : + 5% par rapport à 2011, et 700.000 Euros de subventions supplémentaires pour gérer des équipements qui existaient avant votre arrivée ... on comprend mieux votre sens de la mutualisation), l'anticipation de la réforme des rythmes scolaires qui coûte à la ville 450.000 Euros au bas mot pour cette année, 900.000 Euros l'an prochain, le coût de fonctionnement de la Boîte à Musiques qui va nous tomber dessus (2 Millions par an, le coût de cet équipement ayant déjà dérapé puisque passant de 10 à 15 millions d'euros en investissement), les charges générales qui augmentent de 3,7% ...

 

Je pourrais continuer avec les dérapages financiers incessants des projets de cette municipalité. Mais nous aurons l'occasion d'y revenir, la nuit est à nous n'est-ce pas ?

 

Et pendant ce temps, la dotation de l'Etat diminue et va diminuer bien davantage encore (2 millions de moins au bas mot pour 2013 et 4 millions en 2014), les produits d'exploitation diminuent tout comme les droits de mutation qui sont en net recul (on se demande bien pourquoi ...) et les recettes de parkings plongent, on le verra lors du budget supplémentaire ...

 

Tout cela est extrêmement préoccupant et grave. Les millions se dépensent sans compter, et ce compte administratif est la preuve de votre fuite en avant.

 

Monsieur le maire, vos choix sont très inquiétants et la situation budgétaire de notre ville l'est tout autant. Certes pas à l'instant T puisque la cagnotte vous a permis de dépenser sans compter, mais un Maire se doit d'anticiper, d'avoir une vision prospective.

 

Comment allez vous continuer à financer tous les projets en cours alors que les recettes s'amenuisent ? A quand une nouvelle augmentation des impôts ? Elle sera inéluctable et vous le savez. Et je vous le redis, il vous faudra pourtant vous prononcer très vite sur cette question et ne plus mentir aux messins comme vous l'avez fait lors de la campagne municipale de 2008, lorsque pour vous faire élire, vous vous étiez engagé à ne pas augmenter la fiscalité.

 

Vous avez embauché à tour de bras, et vous voulez maintenant supprimer plus de100 postes municipaux, ces postes supplémentaires que vous avez créés depuis votre arrivée en 2008. Si je ne parle que des cadres, plus de 50 embauches depuis votre arrivée, et ce ne sont pas des petites salaires ... Mais alors, de deux choses l'une, soit ces recrutements étaient nécessaires, et il va falloir alors que vous nous disiez ce qui était jadis nécessaire et ce qui ne l'est plus, soit ces créations de postes n'étaient pas nécessaires et vous avez alors plombé les réserves de la ville, augmenté la fiscalité injustement, sans fondement, et vous nous devez alors des comptes, à nous élus comme à l'ensemble des messins !!

 

C'est trop facile de ne jamais porter la responsabilité de quoique ce soit et de faire payer ceux qui ne parviennent pas à se faire entendre. Ceux qui travaillent, qui payent toutes leurs factures et leurs impôts, sans rien demander à personne, qui épargnent toute leur vie pour s'assurer une retraite convenable et payer des études à leurs enfants, ceux qui ont du mal à boucler leurs fins de mois mais qui à force d'efforts quotidiens y parviennent. Vous y pensez à ceux là ?

 

Quand vous pensez la ville, vous projetez-vous sur les 30 années à venir ? Sur la manière dont nos enfants vont y grandir, sur la vision qu'ils auront de leur ville, l'envie d'y vivre ou la nécessité d'en partir pour aller chercher du travail ailleurs ? Il est là le sujet. Quelle ville êtes vous entrain de construire pour nos enfants, quelle société leur préparez-vous ? Quelle attractivité pour notre ville et notre agglomération ?

 

Et bien je suis inquiète. Inquiète pour eux, inquiète pour ceux qui y vivent aujourd'hui et qui sont exaspérés par tant de balivernes et qui se sentent oubliés, parce qu'ils ont aujourd'hui le sentiment à juste titre qu'on les a trompés, trompés en 2008, et trompés encore en 2012. Et c'est bien de cela dont vous aurez à répondre d'ici quelques semaines.

 

Je vous incite d'ailleurs vivement à ne pas jouer avec le feu, à cesser de promettre tout et n'importe quoi lors de vos réunions savamment organisées que ce soit avec les associations ou avec les habitants des quartiers. Personne n'est dupe. Les élections arrivant, campagne électorale oblige, les promesses foisonnent mais n'engagent que ceux qui les reçoivent. C'est bien connu. Le changement, c'est pas pour maintenant !

Publié dans Politique locale

Commenter cet article