Conseil Municipal du 26/09/13 - Point Centre Communal d'Action Sociale

Publié le par NCO

Je voudrais profiter de ce point pour évoquer justement ce que vous appeliez dans le Débat d'Orientation Budgétaire « Les services tournés vers les personnes ».

 

1- Petite enfance

 

J’ai déjà eu l’occasion de dire combien je regrettais l’absence de volontarisme de votre Vice Présidente au CCAS pour impulser la mise en place d’un vrai service de petite enfance aux messins …

 

Aucune place de crèche créée en 5ans ½, à part une petite dizaine en crèche de nuit (dont il faudra d’ailleurs rapidement faire le bilan). On joue sur les heures, on fait ce que d’antan vous qualifiez de "surbooking" et aujourd'hui de "bonne gestion". Heureusement que le privé s’installe à Metz (je pense à la crèche "People and Baby") et vient pallier les carences de la politique de votre adjointe !

 

Ce manque de volontarisme aboutit à un dérapage de 600.000€ de la future et tant attendue crèche de l’amphithéâtre qui a pris plus d’un an de retard, parce qu’ il faut maintenant faire vite et que tout soit fini pour les élections !

 

2- Seniors

 

Concernant les personnes âgées, vous avez mis en place le pass séniors ce qui est une bonne chose. Sauf que cela représente quelques dizaines de milliers d’euros, tout comme le pass loisirs, soit 0,3% du budget du CCAS.

 

En revanche, je suis extrêmement inquiète concernant la gestion des résidences pour ces personnes âgées, et vous me permettrez d’évoquer ici la situation dramatique dans laquelle se trouve l’association séniors temps libre, subventionnée à hauteur de 330.000 euros par le CCAS.

 

Cette association, présidée jusqu’à quelques semaines par la Vice-Présidente du CCAS, votre adjointe aux affaires sociales, parmi d’ autres missions, gère aujourd’hui 4 foyers logements et se trouve dans une situation extrêmement alarmante : déficit de 500.000€ (dont près de 100.000€ pour 2012), avec un endettement de 313.000€ à l’égard de LOGI EST. Il semble que l’association soit pilotée à l’aveugle, des travaux urgents et très importants doivent être réalisés tant dans ces foyers logements qu’à l’hôtel de Gournay lui-même.

 

Cette situation n’a jamais été connue des élus que nous sommes, et nous nous retrouvons face à une situation incroyable où la pérennité même de cette association est en jeu.

 

Il semblerait qu’une transaction ait été envisagée, avec un montage financier qui engloberait les investissements à réaliser pour remettre les équipements à niveau et rembourser les dettes.

 

De quoi s’agit-il ? Pourquoi toujours autant d’opacité dans la gestion de cette association, comme tant d’autres d’ailleurs ? Comment se fait-il que rien n’ait été entrepris depuis plus de 5 ans par la présidente de cette association pour enrayer cette situation et de quel montage financier s’agit-il ?

 

Vous voyez, la politique en faveur des personnes âgées, cela ne peut se résumer à quelques gadgets, aussi sympathiques soient-ils. Il y a une vraie réflexion à avoir sur les aspirations de cette population, la conception des foyers logements et leur entretien. On ne peut s’étonner du taux de vacance si les bâtiments sont dans un tel état de dégradations et si on ne repense pas la fonctionnalité de ces logements tant en termes d’espace que de positionnement géographique.

 

Monsieur le Maire J'attends bien évidemment des réponses car il s’agit de 140 logements gérés par cette association.

 

Et puis un petit mot pour Madame Pallez : vous voyez, moi Madame, je vous attaque sur votre politique et votre bilan. Certes difficile à porter. Mais Je ne fais pas d’attaques de personnes et je ne parle pas de votre vie privée. Alors j’attends de vous que vous cessiez cette campagne caniveau que vous faîtes depuis des mois, toujours en dessous de la ceinture. A bon entendeur …

 

Publié dans Politique locale

Commenter cet article