Conseil municipal du 28/11/13 - Débat d'Orientation Budgétaire

Publié le par NCO

Depuis 3 ans, le document que vous nous proposez est d’une légèreté qui certes, de votre point de vue permet de limiter le débat, mais qui au demeurant et a contrario nous offre à nous, opposition, l’occasion de nous exprimer sur tous les sujets fondamentaux qui sont passés sous silence.

Très rapidement, s’agissant du contexte international, national et régional, nous n’avons malheureusement pas la même lecture de la situation économique. Je note d’ailleurs que vos analyses sont au mieux erronées, au pire fallacieuses. La France est en récession et non en croissance et le taux de chômage après l’épisode de la vraie fausse baisse de l’été est hélas en augmentation, notamment pour les séniors et les jeunes, en attendant l'embellie attendue.

 

Il aurait aussi été honnête de préciser que si le budget 2014 de la France se traduit par un effort historique des dépenses publiques, il sera aussi historique pour l’augmentation de prélèvements sur tous les français, et plus particulièrement la classe moyenne et les petites retraites.

 

A l’échelle régionale et locale, vous semblez vous féliciter de la vigueur de la création d’entreprises sur l’année 2012. A cet égard, vous auriez pu demander aux services compétents les chiffres sur les 11 premiers mois de 2013 en les comparant aux 11 premiers mois de 2012. Ils sont disponibles. Vous auriez aussi pu nous préciser comment ce chiffre se mesurait face aux liquidations et radiations. Enfin, et c’est là primordial, vous auriez du nous préciser si ce chiffre intégrait ou non les auto entrepreneurs, étant précisé que ceux-ci lors d’une première année d’exercice ne créent pas de chiffre d'affaires , et que les autres créent leur entreprise sans création d’emploi à hauteur de près de 80% d’entre eux.

 

En tant que Conseillère Régionale, vous me permettrez d’évoquer le pacte Lorraine auquel vous faites référence : Où allons-nous trouver les 1,6Milliards que le pacte devrait permettre de lever à partir de l’engagement qui reste à confirmer de 300 M sur 3 ans de l’Etat et de la Région ? Aujourd’hui seule la Région a voté les 50 premiers Millions. A cet égard permettez moi de regretter que vous-même ne vous appropriez pas l’effet levier attendu du pacte car rien dans votre document ne fait référence aux grands enjeux du pacte : transition énergétique, numérique, grands projets.

En termes budgétaires vous annoncez :

A/ des recettes de fonctionnement limitées du fait de la baisse de la Dotation d’Etat et du maintien d’une fiscalité modérée.

Concernant la fiscalité : Vous auriez pu vous contenter après 3 augmentations d’impôts (12 millions de recettes fiscales supplémentaires) de diminuer le taux de prélèvement pour compenser l’augmentation mécanique des bases et maintenir ainsi le même niveau de prélèvements. C’est ce que je vous avais demandé l’an denier et que vous avez refusé de faire. Et j’aimerais à cet égard connaître votre engagement pour les années à venir…Pas pour 2014 qui est une année électorale, tout le monde l'aura bien compris, mais pour la suite: quels seront vos engagements pour la campagne électorale? Allez vous mentir une nouvelle fois aux messins, vous qui vous étiez engagé en 2008 à ne pas augmenter les impôts des messins?

B/ des dépenses de fonctionnement indexées sur les recettes.

 Parlons de la masse salariale:

  • BP 2008: 66 M€
  • BP 2009: 68 M€
  • BP 2010: 71M€
  • BP 2011 : 71,8 M€
  • BP 2012 : 73,5M€ auxquels viennent s’ajouter les 950.000€ de la DM votée le mois dernier
  • BP 2013 :76 M€

Soit une augmentation de plus de 4 Millions en deux ans, c'est-à-dire de 6% en deux ans…Et si l’on remonte à 2008, alors là on tombe à la renverse : + 10M€ de masse salariale, + 15%!!

Alors expliquez moi : comment avec autant de compétences transférées à l’agglomération est-il possible d'avoir une telle augmentation si ce n’est la résultante d’une politique d’embauche à tout bras et sans compter ?

- Vous évoquez pour 2014 la diminution de certains postes budgétaires : lesquels ? il serait opportun que les organismes ou les services  concernés sachent à quoi s’en tenir afin d’avoir de la visibilité.

Pourriez-vous par ailleurs nous préciser ce que sont les enveloppes normées des organismes associés ?

Le BP 2013 annonçait deux chiffres :

  • Le premier, celui des dépenses : + 3,67%
  • Le second, celui des recettes : + 2,43%

Pour 2014, vous nous annoncez des dépenses en augmentation de 1,39% et des recettes de fonctionnement qui pourraient évoluer de 1,42%, à l’aide d’hypothétiques financements complémentaires (subventions ,mécénats…).

Où allez-vous trouver cet argent ? Dois-je vous rappeler les mésaventures du Centre Pompidou Metz concernant le mécénat escompté en 2012/2013?

Et à cet égard, j’aimerais que vous nous dressiez un état de tous les cofinancements annoncés sur différents projets, notamment européens…Nous n’avons aucun retour de ce qui était attendu.

Vous vous contentez dans votre document de dire en termes très généraux et strictement conceptuels ce que vous allez continuer à faire.

Garantir le niveau de service d’intervention sociale : 12 lignes. Je ne savais pas que les fêtes de la Mirabelle et Metz en fête suffisaient à constituer une politique sociale dans notre ville et contribuer au niveau de service rendu à nos concitoyens.

Satisfaire une demande accrue répondant à un politique d’offre : 8 lignes. A ce jour, toujours pas une place de crèche en plus pour les messins depuis que vous êtes aux affaires, des foyers logements dont la vacance s’aggrave, une association seniors temps libre à bout de souffle…Et aucune initiative innovante en matière de lutte contre l’exclusion.

Mutualiser et rationaliser les moyens pour maintenir le niveau de ville : 11 lignes, dont 4 lignes sur les économies de carburant.

Entretenir une dynamique d’investissement : là nous sommes comblés, 29 lignes dont au moins 8 d’introduction et les 4 dernières qui m’interrogent.

Vous assénez que l’aménagement de la ville est conforté par les aménagements urbains. Certes dans l’aménagement des places dans le cadre de la mise en œuvre de Mettis. En revanche, je mets au défi quiconque d’affirmer que l’identité commerçante de notre ville est confortée. Il est temps que vous preniez conscience de l’état de délabrement de l’attractivité commerciale du Centre Ville. Nous sommes aujourd’hui en pleine déconfiture.

J’en viens maintenant à la conclusion de votre document, lequel fait état d’un crédit de 1 M€ au titre des investissements participatifs. Pour moi Monsieur le Maire, c’est du pur électoralisme car chacun sait bien que seul le Conseil Municipal est habilité à décider de la ventilation de crédits. Votre document s’achève sur ces 4 lignes et c’est symptomatique de la vacuité et de la virtualité qui le caractérisent.

Monsieur le Maire, j’aurais aimé que vous nous parliez  de l’attractivité de notre ville (combien de cellules commerciales vacantes aujourd’hui ?) et du travail de Metz Métropole Développement pour éviter cet état de fait (toujours rien sur cette fameuse étude stratégique de développement économique promise par votre adjoint Thierry Jean et que nous attendons toujours 6 ans plus tard….) ;

J’aurais aimé que vous nous parliez du départ de Metz des jeunes ménages et des moyens que vous comptez mettre en œuvre pour y remédier ;

J’aurais aimé que vous nous parliez de ce que vous comptez faire pour que le centre ville redevienne attractif ;

J’aurais aimé que vous nous parliez de l’animation de nos quartiers, du cadre de vie de leurs habitants et de leur sécurité.

Ou encore de ce que vous comptez faire pour que nos enfants aient envie plus tard de s’installer dans notre ville !

Ce que je vous demande aujourd’hui, c’est de redéfinir vos priorités à l’écoute de vos administrés, car leurs  priorités doivent être les vôtres.

Maîtriser la dépense publique en vous fixant les objectifs prioritaires que j’ai évoqués dans mon propos et qui correspondent aux attentes des messins, voilà ce que nous vous demandons pour le budget 2014.

Publié dans Politique locale

Commenter cet article