Le recyclage politique ou le système Gros

Publié le par NCO

Monsieur Fonté et Madame Pallez ont été "virés" de la liste de Dominique Gros car ils n'étaient certainement pas suffisamment respectables pour être élus ... en revanche, ils le sont assez pour, concernant le premier, être embauché au cabinet du maire à un salaire qui laisse sans voix, et pour la seconde être reconduite dans ses fonctions de Vive Présidente aux affaires sociales (Centre Communal d'Action Sociale).

 

Une honte. Les moralisateurs d'hier n'ont plus à se gêner, ils ont été réélus. Alors la morale, l'exemplarité en politique, ils s'en moquent, tout comme ils se moquent de leurs électeurs. Tout est désormais permis.

 

Monsieur Fonté, le liquidateur "liquidé" de l'Association Séniors Temps Libre (hôtel de Gournay) que rien n'arrête, s'implique aujourd'hui ouvertement dans la procédure de redressement judiciaire que la mairie a elle-même diligentée, après avoir laissé mourir cette association, malgré les multiples préconisations qui avaient été faites tant au niveau judiciaire, qu'au niveau de la direction de cette association, ou encore par son opposition au conseil municipal.

 

Madame Pallez, dont le bilan sur les 6 dernières années est catastrophique (dépôt de bilan de l'hôtel de Gournay, aucune place de crèche créée, aucun nouveau mode de garde imaginé, logement des seniors oublié,... ) est reconduite aujourd'hui à la tête du CCAS, après avoir été condamnée pour prise illégale d'intérêts dans le cadre de ses fonctions (emploi de son gendre).

 

Les citoyens auraient pu avoir le choix de voter pour ou contre son élection, car après tout, rien n'empêche une élue condamnée de se représenter des lors qu'elle n'a pas été déclarée inéligible. Mais Dominique Gros, l'homme clamant son honnêteté et son intégrité, a préféré tromper ses électeurs, avec le blanc seing de toute son équipe. Il a mis en réserve cette dame pour mieux la recycler au lendemain des élections municipales.

 

Personne ne pourra se défausser de cette décision qui a été prise collectivement par l'intégralité de sa majorité, et aucun élu de cette équipe ne pourra désavouer cette désignation qui jette désormais l'opprobre sur tous les membres de la majorité municipale.

Publié dans Politique locale

Commenter cet article