Séance Plénière du Conseil Régional de Lorraine - Formation professionnelle : Mr Masseret a perdu le sens de son engagement

Publié le par NCO

Monsieur le Président,

 

A la lecture de ce budget et en vous entendant en faire l’exposé, j’ai le sentiment que vous venez d’arriver à la tête de cette assemblée : en effet, vous voir après 10 ans de gouvernance de cette institution régionale, vous interroger encore sur l’articulation des formations avec les besoins des territoires en termes d’emploi, sur la complémentarité avec Pôle emploi, sur l’unicité d’un lieu de ressources pour les prescripteurs et pour les demandeurs d’emploi, je vous pose la question : qu’avez-vous donc fait pendant 10 ans ? Votre réflexion n’est-elle pas encore aboutie ? Il est effectivement bien temps de vous soucier de l’efficience de votre action et de la mise en adéquation des formations avec les besoins des territoires et de l’emploi.

 

A cet égard, la volonté affichée dans le rapport budgétaire peut sembler tout à fait cohérente avec les priorités du pacte Lorraine : vallée des matériaux, de l’énergie et des procédés, et développement des filières d’excellence. Catalogue de bonnes intentions, notamment celle de maintenir l’offre existante sur les métiers traditionnels et les premiers niveaux de qualification. En tout état de cause, ces bonnes intentions doivent se traduire dans les chiffres, seuls indicateurs d’un réel volontarisme dans ce domaine.

 

Or, depuis des années, la formation professionnelle est le parent pauvre de votre politique. D’années en années, vous diminuez le budget de la formation professionnelle dans une Région où le nombre de demandeurs d’emploi non qualifiés augmente, où la crise sévit fortement, où le taux de chômage en Lorraine s’élève pour la première fois à 11% de la population active. Et nous l’avons relevé lors de chaque débat budgétaire.

 

Mais cette année, c’est gravissime : 50 millions de moins entre le BP 2010 et le BP 2014, 21 millions de moins du BP 2013 au BP 2014, alors que le budget général lui est en hausse ! Quelle cohérence avec les annonces faites de part et d’autre ?

 

L’investissement qui apparaît en hausse si l’on compare le Budget 2013 et le Budget 2014 est en réalité en baisse de 6,6% pour la Formation Professionnelle si l’on prend en compte le Budget 2013 corrigé du budget supplémentaire et de la décision modificative 2013.

 

Lorsque la rémunération des stagiaires est diminuée de 6,4 Millions sur un an, c’est la preuve que vous diminuez le nombre de stagiaires et par conséquent le nombre de formations. Si l’on prend une rémunération moyenne de 400€ mensuelle, cela nous fait 1700 stagiaires en moins sur l’année.

 

700.000€ de moins sur les formations pour les emplois d’avenir, 800.000€ de moins sur les actions de formation à la création d’entreprise, 500.000€ de moins sur le développement et la qualité de l’apprentissage dont vous dites pourtant vouloir faire une filière d’excellence, et 500.000€ de moins sur les aides individuelles aux apprentis (transport, hébergement, restauration).

 

Pour tenter de justifier cette baisse, vous évoquez la complémentarité avec d’autres financeurs, notamment Pôle Emploi, ce qui permettrait à la Région de faire autant avec moins…Mais Pôle Emploi est déjà financeur de formations et ne mettra pas davantage de moyens financiers, vous le savez bien, tout simplement parce qu’il n’y a d’argent ni en Lorraine, ni ailleurs.


Vous nous parlez également de la diminution de la dotation de l’Etat liée à la formation professionnelle, mais celle-ci est compensée par une nouvelle ressource fiscale instaurée dans le cadre du Pacte de Confiance et de responsabilité conclu entre l’Etat et les collectivités.

 

Quant aux 32 Milliards que vous évoquez, consacrés dans notre pays à la formation et à leur « inefficacité » (je vous cite), ce sont 5 milliards qui sont dépensés par les Régions, le reste étant du ressort des entreprises, des OPCA, etc… qui financent les formations parce qu’elles sont nécessaires.

 

A plusieurs reprises au cours de cette mandature, nous nous sommes exprimés en vous demandant de la transparence et l’engagement de ne pas remettre en cause les missions régaliennes confiées à la Région au cours des différentes étapes de la décentralisation, au premier rang desquelles figurent l’éducation et la formation des Demandeurs d’emploi.

 

A plusieurs reprises également, nous vous avons demandé de nous communiquer le fléchage et la ventilation des ressources que vous percevez de l’Etat au titre de cette décentralisation, auxquelles il faut ajouter les ressources fiscales qui vous ont été transférées. Vous n’avez jamais accédé à cette demande, et l’on comprend bien pourquoi aujourd’hui.

 

Monsieur le Président, votre majorité de gauche délaisse aujourd’hui les personnes les plus éloignées de l’emploi, celles qui ont besoin de parcours préqualifiants et qualifiants sur la durée, et si ce travail n’est pas fait en temps de crise, alors vous avez perdu tout le sens de votre engagement. Vous devriez avoir pour obsession de qualifier ceux qui ne le sont pas afin de leur donner une reconnaissance sociale et l’accès à des emplois pérennes, en lien bien évidemment avec les filières qui recrutent, notamment dans le domaine des aides à domicile où le gisement d’emplois est extrêmement important, je ne vous apprends rien.

 

Votre budget général est en augmentation grâce aux recettes fiscales, et le budget formation est en chute libre, ce qui va avoir pour effet une diminution réelle du niveau des demandeurs d’emploi formés. Or nous avons besoin de personnes qualifiées, de plus en plus, tant dans les niveaux supérieurs que dans les bas niveaux de qualification. C’est d’ailleurs totalement lié à la réussite du pacte Lorraine : développement économique et qualification des plus bas aux plus hauts niveaux sont intimement liés.

 

Nous vous demandons Monsieur le Président de rétablir le budget formation à son niveau précédent afin de ne pas laisser les lorrains au bord de la route mais leur permettre une insertion sociale et professionnelle réussie.

Publié dans Politique locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article