Communiqué de presse - Skylander, ou l'éternel recommencement !

Publié le par NCO

Une fois encore le projet Skylander fait l'objet de toutes les attentions de la part de la presse régionale ... Non pas pour la signature de commandes fermes du bi-moteur léger, qui doit être construit sur la base aérienne de Chambley, mais pour les incertitudes de plus en plus importantes qui pèsent sur le plan de financement du projet.

Les conclusions du rapport d'expert, mandaté par les pouvoirs publics, sont sans appel : le projet fait l'objet d'un dépassement de 70 M€, et le plan d'affaire présenté par la société GECI International serait "bien trop optimiste tant en termes de marché potentiel que de cadence de production".

J'ai dénoncé à plusieurs reprises déjà le manque total de transparence qui entoure la réalisation de ce projet et les risques qu'il fait peser sur le Conseil Régional de Lorraine lequel a concédé plus de 20 M€ en avances remboursables ... Les Lorraines et les Lorrains sont aussi en droit de s'assurer que "leur argent" puisse être récupéré par la collectivité, en cas de défaillance de l'avionneur ... Mais aujourd'hui rien n'est moins sur.

Je m'interroge également sur les conséquences que cette nouvelle annonce risque d'avoir sur la décision de l'Etat d'intervenir à hauteur de 60 M€ (30 M€ dans le cadre du FSI, 30 M€ dans le cadre des Investissements d'Avenir).

Face à l'ensemble de ces difficultés et incertitudes, et eu égard aux sommes engagées par le Conseil Régional de Lorraine, il me semble plus que nécessaire de faire preuve d'un maximum de transparence en la matière.

C'est la raison pour laquelle je demande expressément à Jean-Pierre Masseret de dédier une Séance Plénière (ouverte au public et à la presse) exclusivement à ce dossier, afin que les Lorraines et les Lorrains puissent être informés des tenants et aboutissants de ce projet, et que l'ensemble des élus régionaux puisse s'exprimer.

Le Président du Conseil Régional de Lorraine ne peut continuer éternellement à confisquer le débat public, à décider à huit clos, comme il s'apprête une nouvelle fois à le faire en présentant des dossiers cruciaux pour le développement de notre Région à une simple commission permanente, le 27 avril prochain. "Pour vivre heureux, vivons cachés ...", telle est la devise de Jean-Pierre Masseret et de sa majorité !

Publié dans Politique locale

Commenter cet article

Dgemalo 01/05/2012 18:51

Enfin un parti qui sort officiellement des rangs du CRL alors qu’un autre vient très récemment d’y rentrer, gagné par une soudaine confiance bien incompréhensible… Félicitation pour votre
conception de la démocratie et pour votre approche des risques encourus par les Lorrains. Jusqu’à présent le CRL a refusé d’en mesurer sérieusement l’ampleur et de les opposer aux réels avantages
escomptés.
Force est de constater qu’au fil du temps les risques augmentent au détriment des avantages. Il semble à présent impossible de remettre cette aventure dans le droit chemin d’une transparente
coopération que chacun de nous estime pourtant indispensable pour un engagement réciproque de l’Etat et d’un industriel.
Il y a un responsable chez le constructeur qui s’appelle Serge Bitboul, quel est son référent au niveau de l’Etat ? Une sorte d’ingénieur de marque du programme qui aurait accès à toutes les
données financières, techniques et commerciales. Il serait désigné par les pouvoirs publics et serait responsable en cas d'échec imprévu. Ce serait un moyen d’assainir les relations entre l’Etat,
l’industrie, la presse, les contribuables et les petits porteurs en bourse. Pour quelles raisons n’en est-il pas ainsi ?
Orchestrée par JP Masseret, la mise en scène de cette affaire s’est initialement appuyée sur la réutilisation d’un hangar devenu inutile pour en arriver après 44 mois à cette conclusion résultant
des carences politiques de notre pays :
"En voulant sauvegarder l’immédiat (le hangar), on a toutes les chances de condamner l’avenir… Que les politiques, si souvent pompiers-incendiaires, cessent dorénavant de se mêler de ce qu’ils
connaissent le moins : la gestion saine d’une entreprise."
Encore que cette naïveté apparente cache parfois des retombées collatérales comme ce fut le cas avec les fameux avions renifleurs de Giscard.
Il est aussi difficile d’expliquer pourquoi ce projet Skylander avait été rejeté par l’Etat à deux reprises pour son développement à Nantes et à Tarbes pourtant deux régions plus propices à un
succès d’autant que la fabrication de l’avion a été évidemment délocalisée dans le Sud-Ouest faute de réel moyen dans le Nord-Est.
L’absence d’innovations intelligentes sur le Skylander devrait mettre sa commercialisation en danger bien avant sa production face à de nouveaux concurrents tel que l’avion chinois Y12-F (Harbin)
dont la certification est programmée en 2012 ou l’indonésien N219 (Dirgantara-EADS-CASA) prévue début 2014. Les prétentions commerciales de ces deux appareils sont respectivement 5 et 10 fois
inférieures à celle du Skylander alors que nos experts viennent timidement de ramener le chiffre utopique des 1500 SK105 à 1000. Les ventes annuelles mondiales de ce type d’avion sont actuellement
d’une vingtaine par an. Le réseau commercial de Harbin couvre déjà la Chine et l’Afrique. Le Y12F est plus performant que le SK105, son prix devrait se situer entre celui du N219 proposé à 4MUS$ et
celui du Skylander fixé à 6.7MUS$ que nos experts verraient bien réduit de 30%.
Avant de rentrer dans les détails, il y a là suffisamment pour en inquiéter plus d’un Monsieur Masseret.

ADIC.GECI 29/04/2012 18:18

Bravo Madame,

ADIC.GECI, association qui regroupe depuis quelques mois des contribuables de tous horizons scandalisés par la légèreté avec laquelle ce dossier a été conduit par le CR de Lorraine serait heureuse
de participer à une séance publique (CR Lorraine: M. Masseret en particulier puis tardivement Mme Morano qui, avec l’entrée en campagne électorale semble avoir subitement changé d’avis pour appuyer
le dossier)

Nous avons demandé à avoir une copie du dossier d’experts commandé par le FSI.

Nous demandons un arrêt des subventions publiques dans le cadre de ce dossier aux multiples zones d’ombre.

Prenez connaissance des arguments sur notre site.

Cordialement

Christophe Goetz
ADIC.GECI

kehr 14/04/2012 20:22

VOILA OU PASSE L ARGENT DU CONTRIBUABLES ET OUI C EST CA LE SOCIALISME MASSERET ET D AUTRES